Manifesto

engager plutôt que fidéliser

Ce qui compte aujourd’hui, c’est la qualité de l’engagement du jeune collaborateur pendant la durée de sa présence dans l’entreprise. L’objectif est de lui permettre d’exprimer pleinement son potentiel, au service des enjeux de l’entreprise.

tenir compte des singularités de chacun

Au-delà des politiques et des mesures collectives, il y a une attente forte de reconnaissance de la singularité : chacun demande à vivre sa propre “ expérience collaborateur”, du recrutement en passant par l’intégration, jusqu’au départ.

pixel-3683373_1280.png

éviter le classement générationnel

Les aspirations des jeunes collaborateurs sont multiples, il est dangereux de les enfermer dans des caractéristiques générationnelles. Apporter les mêmes réponses pour tous est donc inopérant.

 

Miser sur l’intelligence collective

Les entreprises demandent plus de synergies : entre métiers, entre fonctions, services, … et générations. Appliquons cela pour trouver les leviers de développement de l’engagement individuel et collectif.

RESPONSABILISER chacun sur son propre engagement

La meilleure façon de booster l’engagement d’un jeune collaborateur est de lui demander ce qu’il en pense lui-même, et ce qu’il peut changer à son niveau pour le renforcer. Chacun est responsable du sens qu’il donne à son action.